Julien Cotterau parraine Très Chère Afrique

Mise en scène : Margaux Meyer & Julien Cottereau

Auteur : Jean Pascal Meyer, d'après son oeuvre "Journal d'un jeune égaré en Afrique"

pour la reprise à Paris (Théâtre Ranelagh, Espace Culturel Beaujon, & Avignon 2016)

Lettre_de_Julien_Cottereau 

teaser Très Chere Afrique V3- de Margaux Meyer

Ce spectacle a remporté le Prix « coup de  cœur »  du jury du festival de théâtre de Maisons-Lafitte en 2013 

D’après «le journal d’un jeune égaré en Afrique» de Jean Pascal Meyer.

 

pour la reprise 2016-2017, voir le DOSSIER_TCA_2015_3_

avec

Anthony Pierrin

Fane Desrues

Margaux Meyer

 Très Chère Afrique-web

1ère création avec Anthony Pierrin, Cécile Durand, Margaux Meyer. ms: Margaux Meyer

 "L’univers de Margaux Meyer regorge de poésie, d’inventions, d’humanité et de drôlerie. Par la magie de l’illusion théâtrale, nous sommes au monde, et tellement heureux d’y être, malgré le sérieux de son propos. J’ai adoré le travail des deux extraordinaires clowns de ce spectacle. Son bric à brac fantaisiste est une merveilleuse construction, il semble qu’un souffle pourrait la coucher, mais cette fragilité de babioles nous embarque, nous élève. Il y a un goût d’enfance dans tout cela. La beauté n’est que de fragments, de moments. Bravo et merci !"

Carole Martinez Auteur du coeur cousu (Paris, éditions Gallimard), du Domaine des murmures (Paris, éditions Gallimard) Prix Goncourt des lycéens 2011.

 "Dans un décor de bric et de broc, digne du plus inventif recyclage africain, deux mimes ébouriffés bafouillent des syllabes incompréhensibles. «D’un vol plané de caddie» le narrateur est transporté à Freetown, et confronté à la plus profonde des misères. Il subit sa conscience. «Avec ton soleil de pauvre tu souris, moi je culpabilise». Son monologue enlevé, vivant, sarcastique est adouci par les interventions répétées des deux clowns poètes. Mimes, ombres chinoises, danses et musiques choisies sont applaudis. Tout vient à propos, y compris les instants complices avec le public. J’ai été émue par la musique du «Nouveau Monde». Moment de gravité. Belle performance des trois acteurs de la troupe «L’Arbre en Cage» des personnages forts et bien campés. Un grand merci."

Annie Hanquet

DOSSIER_TCA_2015

DOSSIER_TCA_2015-2